lettre_à_mon_fils_.jpg

TOURNAGE DU COURT-MÉTRAGE
"LETTRES À MON FILS"
janvier 2019

Le jeune cinéaste Raphaël Berlucchi a choisi Dreux pour tourner son premier moyen-métrage, début 2019. « Ici, il y a un vivier de compétences ».

Alors que la neige dépose son manteau blanc sur le cimetière, un jeune homme se recueille devant une tombe. C’est celle de sa mère morte brutalement dans un accident de la route. Son père était au volant…  

Diplômé de la section cinéma du lycée Rotrou, à Dreux, et de l’Institut international de l’image et du son, le Drouais n’en est pas à sa première œuvre. Réalisation de fin d’études, d’une durée de 35 minutes, Lettre à mon fils pourrait lui ouvrir bien des portes dans le milieu du septième art, les festivals notamment. « C’est une histoire très personnelle inspirée de mon propre vécu mais aussi d’autres personnes ». Et de préciser que ce drame psychologique « dégagera une atmosphère de lenteur, dans l’esprit des films de Terrence Malick et de Gaspard Noé ».