LES BATISSEURS DE

SAINT-PIERRE & MIQUELON

FF_BATISSEURS2.jpg

Fiche Technique

Date de sortie : 2011

Réalisé par Véronique Mériadec et Ugo Perac

Genre : docu-fiction

Durée : 52 minutes 

Producteurs :

Daniel Laclavière (ABER IMAGES)

Véronique Mériadec (BIG BANG PROD)

Synopsis

Devenu territoire français en 1816, Saint-Pierre et Miquelon s’inscrira de manière étonnante et régulière dans des époques clés de la Grande Histoire. C’est à travers la saga de la famille Mahé venue de Saint-Malo en 1816 s’installer à Saint-Pierre avec 645 compatriotes que se retrace cette épopée.

Les Mahé n’ont alors pour viatique, qu’un baluchon et l’espoir de se construire un avenir sur ce lointain morceau de France. Ils débarquent sur une terre dévastée par les Anglais. Il leurs faudra de la bravoure comme à leurs descendants et à tous les bâtisseurs de l’archipel pour affronter les innombrables obstacles qui les attendent.

Le XIXe siècle sera celui de la reconstruction, du déploiement économique, de la création d’institutions.

La pêche, âme des Saint-Pierrais et ressource vitale de l’archipel est au carrefour de son destin. Elle connaîtra fortunes et infortunes. À partir des années 50, la Grande Pêche fera de l’archipel un pôle international de la ressource morutière. C’est une ère de grande prospérité. Mais, dans les années 80 la guerre « perdue » de la morue et le partage des eaux, qui l’oppose au Canada, ruine pour un temps l’essor de Saint-Pierre.

Auparavant, l’archipel s’était déjà illustré… Durant la prohibition américaine, Saint-Pierre s’est transformé en plate-forme incontournable pour le commerce de l’alcool. Ce fut à la fois un eldorado et une aventure encore vivace aujourd’hui dans l’esprit des Saint-Pierrais.

Nos héros de fiction, les Mahé seront acteurs de cette activité du commerce de l’alcool. Ils le seront aussi, en 1940, lorsque l’archipel fera de la résistance contre le régime de Pétain et que Saint-Pierre et Miquelon deviendra la première région de France à se rallier à la France Libre du général De Gaulle.